Fantastique

La carte des mille mondes-Carrie Ryan & John Parke Davis.

Pour le mois de mars, le challenge lecture proposé par once upon a book était La carte des mille mondes de Carrie Ryan & John Parke Davis aux éditions BAYARD JEUNESSE. Le thème: fantastique.

IMG_5027

Résumé de la quatrième de couverture:

Où que tu veuilles aller, la carte t’y mènera… Finn, un orphelin, et Marrill, qui a grandi dans un foyer aimant, ont embarqué à bord d’un voilier gigantesque, sur les eaux magiques du Torrent pirate. Tous deux n’ont qu’un rêve: retrouver leur famille. Selon Ardent, le vieux magicien qui vit sur le bateau, seule la Carte des mille mondes a le pouvoir de les conduire auprès de leurs parents, où qu’ils soient. Mais les deux enfants doivent réunir les fragments de cette Carte, disséminés dans les différents mondes qui traversent le Torrent pirate. Cependant, Serth, un mage maléfique, est aussi sur la piste de la Carte.

Mon avis:

Grande fan d’Harry Potter et Les fiancés de l’Hiver de Christelle Dabos, j’étais ravie de lire un roman jeunesse qui nous proposait un nouveau monde magique. Tout s’annonçait bien: un étrange bateau vogue sur le Torrent pirate et donne accès à des mondes magiques, farfelus à découvrir. Les personnages ont une quête propre à chacun: retrouver sa famille et empêcher la fin du monde. Thèmes récurrents dans les romans de jeunesse fantastiques.

Cependant, il m’a fallu une centaine de pages avant de parvenir à entrer entièrement dans l’univers proposé. J’ai eu des difficultés à me représenter les spécificités des mondes: le vocabulaire créé n’était pas suffisamment explicite et ne me permettait pas d’imaginer correctement les univers. Une fois que Finn et Marrill se sont rencontrés, les aventures se suivent et donnent un nouveau rythme à la lecture. La suite a donc été plus aisée. L’amitié qui lie Finn (dont on ne se souvient jamais) et Marrill (au caractère bien trempé et qui se souvient de Finn) est le ciment de l’histoire et n’est pas sans rappeler l’amitié entre les héros de la saga Harry Potter.

Nous avons envie d’en apprendre davantage sur Coll et son tatouage mystérieux et sur Ardent et son histoire énigmatique. Ardent rappelle le personnage adulte, figure d’autorité mystérieuse qui sert de guide, comme Dumbledore.

IMG_5026

Un tome 2 est sûrement envisagé. Nous avons une fin ouverte. Je ne suis pourtant pas certaine de le lire. J’ai trouvé que l’assemblage de la Carte a été bien rapide. Les différents fragments ont été vite découverts. J’ai l’impression de rester un peu sur ma « faim »?! De nombreuses possibilités s’ouvraient par le choix de l’univers: j’aurai aimé découvrir davantage de mondes pour ce premier tome. Les titres de chapitre m’ont également gêné: je ne saurai pas trop l’expliquer. Je les trouvais un peu trop enfantin (même s’il s’agit d’un roman de jeunesse). Par contre, les différentes polices d’écriture utilisées permettent une originalité dans la forme du récit.

La couverture est très jolie et annonçait un programme alléchant. Toutefois, ma note est de 11/20.

Pour le mois d’avril, l’équipe de once upon a book, nous propose un drame. Chronique à venir.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s