Romance

Incarnations-Philippe Souchet.

Incarnations-Philippe Souchet (1)Envie d’une romance angélique à travers les temps?? Alors foncez et lisez Incarnations de Philippe Souchet aux ECLOSIONS EDITIONS. Vous n’embarquerez pas au bord de la DeLorean mais à travers la matière bien escorté avec Haziel et Malek.

Résumé de la quatrième de la couverture:

Haziel est un ange d’exception, envoyé régulièrement sur Terre par Le Patron pour protéger l’humanité de ses tendances autodestructrices. Mais un incident imprévu l’oblige à rester prisonnier de la matière pour une durée indéterminée dans un corps pesant et incommode.Soupçonné d’entreprise terroriste par un commissaire de choc qui veut le faire craquer psychologiquement, il est enfermé dans un asile d’aliénés. Il y rencontrera Viviane, une psychiatre à laquelle il est plus lié qu’il ne le pense de prime abord, et ce depuis plusieurs millénaires! Malek, lui, est un ange déchu, condamné pour insubordination à vivre dans la matière pour l’éternité. Immortel, il se promène au milieu des hommes depuis l’aube de l’histoire, étendant peu à peu un empire invisible visant à prendre le contrôle de la Terre. Du big bang à la structure de l’ADN, du pharaon Akhénaton à Jimi Hendrix, d’Alexandre à Bonaparte, d’une oasis en plein désert à la Place de la Concorde, de voitures piégées en virus mortels, les protagonistes de ce conte moderne sont pris dnas une aventure foisonnante comme la vie elle-même, où magie et réalité se mêlent intimement pour finalement revenir à deux questions fondamentales: qui a crée l’homme? Et pourquoi?

Mon avis:

Le résumé de la quatrième de couverture m’a fait penser à 7 jours pour une éternité de Marc Lévy: c’est pourquoi j’ai eu envie de le lire. Je remercie Philippe Souchet pour l’envoi du roman en service presse.  J’avoue que le choix de la couverture ne m’attirait pas. Mais une fois le roman lu, on comprend mieux ce choix qui est au final judicieux! On y retrouve tous les éléments clés de l’histoire. Il s’agit d’une romance mais également de nombreuses aventures à travers les âges.

Le récit est divisé en trois parties: incarnations 1, 2 et 3 avec 3 citations en ouverture de partie.

  1. Installation du contexte avec de nombreuses explications quant au fonctionnement de la matière, des incarnations et de leurs conséquences. Parfois, j’étais un peu perdue par les explications un peu trop scientifiques pour moi. Je suis une grande littéraire dans tous les sens du terme ;).
  2. Nous passons dans l’action, le vif de la trame et l’histoire d’amour prend forme ou continue de prendre forme devrais-je dire!
  3. Affrontement Haziel/Malek et la romance au coeur de l’action.

Nous réalisons des aller-retours dans le présent et divers passés afin de comprendre pourquoi nous en sommes arrivés au contexte principal: nous partons donc en Egypte à l’époque des dieux et des pharaons, nous rejoignons Bonaparte et sa quête des territoires, nous faisons quelques arrêts auprès du Patron et nous revenons au présent.

La romance est encadrée par une enquête policière dans le présent puis nous suivons les aventures au fils des différentes époques afin de reconstituer les tenants et aboutissants. Tout ce travail d’archéologue est précis et permet un réel cheminement du lecteur. L’auteur donne des précisions historiques très intéressantes et qui m’ont données envie d’en apprendre davantage sur l’époque des pharaons et sur Bonaparte. J’avoue qu’entre deux chapitres j’effectuais certains recherches. J’aime l’idée que la lecture de romans nous permette de découvrir de nouvelles époques de notre Histoire.

Incarnations-Philippe Souchet (2)

Autre particularité du récit:  1 chapitre/ 1 personnage/ 1 chanson avec 1 extrait de celle-ci en exergue. Le rock’n roll a une place très importante dans tout le récit. Nous découvrons une playlist au fur et à mesure de la lecture. Je regrette qu’il n’y ait pas de playlist récapitulative jointe au sommaire. J’aurai aimé pouvoir les mettre d’affilées et non les chercher à chaque découverte de chapitre. Cependant, j’ai vraiment apprécié ce lien avec la musique. Celle-ci tient une place importante dans mes lectures. J’adore lire en écoutant de la musique. Le récit est jonché de références musicales: les anges adorent le rock’n roll et nous aussi!!!!! David Bowie, The Rolling Stones, Radiohead, …

Les personnages ont un humour noir et cynique très efficace. J’ai beaucoup apprécié les joutes verbales entre Haziel et Le Patron. Notamment, un passage écrit sous la forme d’une pièce de théâtre. Leur relation est vraiment celle d’un père et son fils.

HAZIEL: Vous avez beau dire, mais pour garder le moral un petit coup d’AC/DC ou des Who, ça aide…

LE PATRON: Moi, tu sais, en dehors de Bach ou Haendel… Tout le reste c’est du bruit.

HAZIEL: Ce que vous pouvez être ringard!

LE PATRON: Ca va, oui? Tu veux que je réduise tes avantages en nature?

HAZIEL: Non, non, c’est bon. J’y vais alors…

LE PATRON: C’est ça! Et j’espère que ça va t’apprendre le respect, sale gamin!

Autre personnage clé: Malek, l’ange déchu. Sa relation avec Le Patron est celle de l’enfant rejeté à cause de ses décisions. Il permet la dualité du Bien (Haziel) et du Mal (Malek). Il se retrouve également lié à Viviane… Mais je ne vous en diras pas plus. A vous de le découvrir!

Tous les personnages même les secondaires se rencontrent pour une bonne raison: tout est lié, tous les événements se suivent et s’imbriquent (image de la coquille d’escargot).

Au début, je trouvais l’histoire d’amour relativement rapide. Mais encore une fois, tout fait sens grâce aux incarnations.

Le titre:

  • Incarnations: réminiscences, impressions de déjà-vu.

La note: 14/20. Cette romance aventuresque à travers les époques de notre Histoire permet de réaliser un tableau des défauts de la civilisation et de l’Humanité mais surtout d’avoir foi en les Hommes malgré leurs défauts.

-Tu veux dire que tous les siècles qui nous séparent n’amèneront pas de solution à la division des hommes, à leur peur de la différence, à l’exclusion, à l’incompréhension mutuelle? C’est désespérant!

-Il semble en effet que tout cela fasse partie intégrante de notre condition humaine… J’en suis venue à penser que nous n’avions peut-être que cela à dépasser pour devenir des dieux nous-mêmes, […] Peut-être n’en sommes-nous pas dignes, voilà tout!

[…] Qui peut dire d’un homme qu’il est entièrement mauvais, qu’il n’a pas une once d’humanité enfouie au plus profond de son être […]?

Cette citation m’a donné envie de relire La part de l’Autre d’Eric-Emmanuel Schmitt.

Cette lecture nous permet de poser un autre regard sur l’Histoire avec les liens des personnages avec celle-ci. Le récit est vraiment très bien construit: les liens historiques et les interventions des personnages sont vraiment un régal! Il s’agit d’une lecture prenante que je ne peux que vous conseiller!

Vous pouvez commander ce roman sur Amazon , la Fnac ou votre libraire!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s