Chick-Lit

Chouette, une ride! Agnès Abécassis.

Chouette une ride-Agnès Abécassis (1)

Mesdemoiselles, Mesdames, voici un anti-ride efficace: Chouette, une ride! d’Agnès Abécassis aux éditions CALMANN-LEVY. Rien de mieux qu’une bonne tranche de rire au petit matin pour vous détendre le faciès chiffoné de la nuit. 😉

Résumé de la quatrième de couverture:

Anoushka est une jeune auteur de thrillers. Enfin, jeune, c’est ce qu’elle croyait, avant qu’une succession de microévénements humiliants se produisent dans sa vie, lui faisant brutalement prendre conscience qu’elle a déjà trente-six ans. C’est-à-dire techniquement, presque la quarante. Donc bientôt cinquante. Elle mène, par ailleurs, une vie totalement ordinaire, entre son métier aux aspects solitaires, ses tâches ménagères barbantes, ses deux filles qui grandissent, son (second) mari toujours ronchon, et sa chienne, une adorable petite boule de poils incontinente. Engluée dans son quotidien, Anoushka étouffe et réalise combien le temps passe vite. Ses années d’insouciance sont déjà si loin… Alors, lorsque sa cousine se marie à l’autre bout du pays, c’est avec sa meilleure amie célibataire qu’elle file célébrer l’événement. Au programme, régression totale: fringue d’ados, propos indignes d’une mère de famille, et surtout envie de respirer un peu. Mais ce mariage va lui réserver bien des surprises. Elle voulait vivre de nouvelles aventures? Elle va en avoir…

Mon avis:

J’avais adoré Le tendre baiser du tyrannosaure-Agnès Abécassis. J’ai englouti Café! Un garçon s’il vous plaît-Agnès Abécassis. J’ai donc décidé de lire tous les romans d’Agnès Abécassis. Elle est une valeur sûre pour passer un bon moment et se changer les idées.

Nous avons tous eu ce petit (ou grand) coup de vieux face à ceux qui ont la vingtaine. Nous ne nous voyons pas vieillir. L’âge dans la tête n’est pas le même que celui qui se reflète dans le miroir. Chouette, une ride! traite de ce coup de mou à la sauce abécassienne. Nous retrouvons cet humour mordant et délicieusement déjanté mais également des thèmes qui nous parlent: la pression de l’âge, la volonté de rester jeune, la routine du quotidien.

Chouette une ride-Agnès Abécassis (2)

A l’échelle du cétacé, le rire adolescent est l’équivalent d’un chant nuptial. A l’échelle humaine, il est tout aussi indéchiffrable pour les scientifiques qui tenteraient de le décoder.

En un clin d’oeil, je suis passée du statut de princesse virevoletante dans les bras d’un souverain, à citrouille tout juste bonne à faire la soupe. Et il n’est même pas minuit.

Je voulais justement lui demander dans quelle boutique elle avait acheté ces chaussures sublimes, et ces boucles d’oreilles originales, et aussi ce corps superbe que je n’arrive plus à trouver à ma taille.

Je pourrais me lever et courir à m’en faire péter la cellulite.

Si seulement elle ne se laissait pas mener par le bout de ses nénés…

Le récit est en deux parties:

  1. la première: nous découvrons Anoushka et son quotidien d’auteur et de maman. L’aperçu de la vie d’un écrivain est décrit de manière assez drôle. J’ai apprécié l’originalité du mélange entre l’histoire racontée par Anoushka et celle du récit fictionnel qu’elle est en train d’écrire. Une mise en abyme d’une mise en abyme? (avec une part d’autobiographie?). 😉
  2. la seconde est totalement loufoque. A partir du mariage de la cousine, j’avoue avoir eu quelques difficultés parfois à suivre, notamment dans la forêt. On retrouve les joutes verbales succulentes. Le personnage principal appelle même Agnès Abécassis! (quand je vous parle de mise en abyme de la mise en abyme 😉 ) Mais j’ai trouvé que les répliques fusaient dans tous les sens. Cela donnait un désordre total sûrement voulu mais qui m’a donné quelques peines à suivre.

Les références aux années 90 sont très drôles!! Le cousin d’Anoushka est cyniquement parfait. Nous avons toujours cette impression de retrouver une bande de potes. Cette fois-ci, les personnages m’ont fait penser aux amis de Bridget Jones.

La couverture est pop et girly. J’adore! Voici la couverture aux Editions LIVRE DE POCHE en livre physique! 

9782253129349-T

Le titre:

  • Chouette: finalement la maturité peut avoir du bon.
  • une ride: ce qu’on voit ne correspond pas à ce qu’on pense, il faut réussir à s’apprivoiser.

Les rides comme les cicatrices de ton vécu, peut-être que ton souci n’est pas de commencer à en avoir, mais de regretter ce que tu as vécu?

L’âge n’est pas une maladie, au contraire, c’est la récompense d’être parvenus à exister.

La bougie en plus sur le gâteau n’est pas un problème. Le laisser-aller général, quel que soit sont âge [..]

En fait, chaque âge a ses avantages et ses inconvénients.

Aucun ne cumule que les mauvais côtés, aucun ne cumule que les bons. Ils se répartissent équitablement tout au long de l’existence. L’important est de savoir savourer chaque époque de sa vie à sa juste valeur.

La note: 13/20. J’ai eu un tel coup de coeur pour Félix, Ava, Lutèce qu’il est difficile de rivaliser. La seconde partie m’a également désorientéé. Cependant, j’ai bien ri comme toujours avec cet auteur et n’est-ce pas le meilleur anti-ride?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s