Nouvelles

Comme un poisson hors de l’eau- Mickaël Auffray, Roger Grange, Laurence Marino, Fabien Rey, Lucie Troisbé-Baumann, participation de Régis Goddyn.

Comme un poisson hors de l'eau

Envie de format plus court? D’un recueil de nouvelles? Envie de découvrir de nouveaux auteurs? De vous retrouver pris au piège d’une situation et d’en chercher l’issue? Comme un poisson hors de l’eau aux éditions ROOIBOS vous propose de découvrir 6 nouvelles écrites par 5 auteurs: Mickaël Auffray, Roger Grange, Laurence Marino, Fabien Rey, Lucie Troisbé-Baumann, et avec la contribution de Régis Goddyn.

Résumé de la quatrième de couverture:

Premier des trois recueils à être publié sur la thématique éponyme, Comme un poisson hors de l’eau rassemble les nouvelles des cinq premiers lauréats de cet appel à textes qui a reçu près de deux-cents participations. Chaque auteur a répondu à sa manière à la consigne : écrire une histoire dans laquelle les personnages essaient de trouver une issue dans un lieu, un temps ou un monde complètement différent.

Mon avis:

ROOIBOS EDITIONS m’a proposé en service presse Comme un poisson hors de l’eau: recueil de 6 nouvelles écrites par 5 auteurs: Mickaël Auffray, Roger Grange, Laurence Marino, Fabien Rey, Lucie Troisbé-Baumann, et la contribution de Régis Goddyn. N’étant pas une grande adepte de ce genre, j’ai donc accepté avec grand plaisir! Je remercie ROOIBOS EDITIONS pour cet envoi.

Comme un poisson hors de l’eau est le thème d’un appel à texte lancé en octobre 2016 par ROOIBOS EDITIONS. La condition: dans ce récit le/la protagoniste principal(e) essaie de s’en sortir dans un lieu / un temps / un monde complètement différent.
S.F., romance, réaliste, le genre importe peu. Il est possible d’écrire l’histoire d’un personnage qui se sentirait complètement étranger dans son pays, dans sa famille ou encore son propre corps et souhaiterait y remédier sans pour autant faire appel aux genres de l’imaginaire.

Ce premier recueil nous propose donc 6 nouvelles de 5 auteurs et de la contribution de Roger Goddyn:

  1. Le cheveu blanc de Mickaël Auffray.
  2. Althéa de Régis Goddyn.
  3. Olga de Roger Grange.
  4. Le goût de l’orange de Laurence Marino.
  5. Claudius de Fabien Rey.
  6. L’indéfectible mélancolie du chou de Lucie Troisbé-Baumann.

Je n’ai pas l’habitude de lire des recueils de nouvelles. C’est pourquoi cela m’a bien tenté. La couverture est très jolie.

couv-cup01-def

Ces 6 nouvelles nous emmènent sur divers chemins en fonction du choix effectué par l’auteur. Certaines histoires parleront davantage au lecteur que d’autres. Toutefois, les nouvelles sont toutes très bien écrites et mènent souvent le lecteur par le bout du nez (et des lunettes 😉 )  vers un dénouement surprenant. Certaines fins sont ouvertes, d’autres laissent planer une touche de mythologie. Les thèmes varient ainsi que les genres. Nous avons du contemporain, de la science-fiction, du fantastique, … Il y en a vraiment pour tous les goûts.

  • Le cheveu blanc de Mickaël Auffray.

Théo, trentenaire, découvre un beau matin l’apparition d’un cheveu blanc sur sa chevelure. Ô désarroi, Ô malheur! Vont s’ensuivre une paranoïa, des angoisses liées au temps qui passe, une apocalypse. Le texte est semé de touches d’humour et Mickaël Auffray va tenter de perdre son lecteur pour mieux le surprendre à la fin de cette nouvelle.

Le conquistador blanc siégeait sur une mèche en haut du front.

[…] derrière l’exubérant Général se terraient de fins petits soldats albinos.

Ce cheveu blanc représentait un marqueur, il venait d’être happé par le déclin, pris en chasse par les aiguilles du temps.

L’humour utilisé m’a fait penser à celui d’Agnès Abécassis (cf.Le tendre baiser du tyrannosaure-Agnès Abécassis.Café! Un garçon s’il vous plaît-Agnès Abécassis.)

Qui n’a pas déjà vécu l’apparition de ce fameux premier cheveu blanc????? (à part ceux qui n’en ont pas encore 😉 ). Nous nous retrouvons dans la première partie du récit. La seconde partie est plus fantasque mais la chute explique ceci. J’ai été surprise par le dénouement. J’ai vraiment apprécié cette lecture.

  • Althéa de Régis Goddyn.

Nous rencontrons Althéa coincée dans son astronef à la suite d’un accident. Elle attend de l’aide mais avec peu d’espoir. Seul Bob le robot l’accompagne. Puis nous découvrons Alicia atteinte d’une maladie dégénérative. Je ne vais pas trop rentrer dans le détail de l’intrigue afin de ne pas vous gâcher la lecture. Sachez juste que j’ai de suite pensé à Les derniers jours de Rabbit Hayes-Anna McPartlin. Quelles sont les frontières entre le conscient et le subconscient? L’imaginaire peut-il pallier à tous les maux?

Cette nouvelle était très intéressante à lire. La direction prise par l’auteur est originale. Régis Goddyn a déjà écrit une heptalogie: Le sang des sept rois aux éditions L’ATALANTE. Il a participé au recueil.

  • Olga de Roger Grange.

Olga est surveillante de piscine sur un bateau. Tang venu pour étudier en Russie tombe sous son charme. Le récit décrit la contemplation de Olga par Tang de manière très poétique voire même mythologique. Olga est comparée à la Vénus de Boticelli et à la Vierge. La fin laisse au lecteur le choix d’interpréter le récit selon son ressenti. La lecture est aisée et très plaisante.

  • Le goût de l’orange de Laurence Marino.

Cette nouvelle est celle qui m’a le plus touchée dans le recueil. L’auteur nous présente Nejma qui est homosexuelle. Son récit nous mène à travers la découverte de ses sentiments et les barrières dressées contre elle. Très liée à sa famille, Nejma raconte ses souvenirs, notamment celui des oranges… Lisez-la!!! Très joli texte sur la tolérance, l’homosexualité, la place de la femme.

  • Claudius de Fabien Rey.

Récit empreint de science-fiction. Sacha se réveille sans trop savoir ce qui lui est arrivé ni ce qui lui arrive. On lui pose sans cesse la question : « Claudius a-t-il eu tort de tuer son frère? » Un lien avec Hamlet de Shakespeare ne m’a pourtant pas permis d’en saisir tout le sens. Je suis restée avec des interrogations. Mais peut-être était-ce le but de l’auteur?

Lorsqu’une question ne trouve pas de réponse et que les ressources anciennes ne sont pas décisives, nous pensons que le mieux est encore d’apprendre par l’expérience.

  • L’indéfectible mélancolie du chou de Lucie Troisbé-Baumann.

Jill et Nathan, amoureux, se donnaient le surnom de chou. Nous suivons la mélancolie de Jill sans trop savoir réellement la raison de celle-ci. Toutefois, la fin du texte donne un joli message: on finit toujours par avancer et se remettre des épreuves.

L’Indéfectible mélancolie du chou serait nourrie de cet espoir étourdissant, et Nathanaël imaginait sa belle à présent dans la plus pure des renaissances. Elle serait heureuse et lui aussi, se laissant chacun partir dans un monde leur appartenant pleinement […]

La note: 15/20. J’ai apprécié le format des nouvelles. Il s’agit d’un premier recueil proposé par ROOIBOS EDITIONS. Le second recueil sur le même thème sortira en juin 2017 et le troisième en septembre 2017.

« Il s’agit d’une petite structure indépendante créée en septembre 2016 avec une ligne éditoriale généraliste. »

Elle soufflera donc sa première bougie pile dans un mois! 🙂

« Elle est le fruit d’une volonté : prendre du plaisir. À travailler avec des auteurs sur leurs textes ; à publier des ouvrages ; à les partager avec des passionné(e)s de lecture. Le rythme de parution est volontairement lent. Les ouvrages acceptés au catalogue sont des romans, nouvelles, essais, romans graphiques et livres illustrés. Ils sont publiés aux formats numérique et papier – en impression à la demande – et disponibles en librairies. » Vous pourrez donc trouver cet ouvrage sur leur site.

Je vais suivre de près cette maison d’édition qui propose des recueils intéressants. Je suis sortie convertie au format de la nouvelle.

D’ailleurs un deuxième appel à textes a été réalisé du 05 mai au 31 juillet. Le thème est Voyage et découverte. Dans la nouvelle le personnage principal effectue un voyage, au sens propre ou figuré, interne ou externe. Tous les genres littéraires sont de nouveau acceptés. J’ai hâte de découvrir le résultat.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s