Thriller

Corps d’état-Christophe Martinolli.

Corps d'état (1)

Complots, meurtres, intrigues politiques, courses poursuites, sueurs froides: voici le coktail explosif proposé par Christophe Martinolli avec Corps d’Etat en auto-édité.

Résumé de la quatrième de couverture:

Erwan est un jeune assistant parlementaire. Il comptait se reposer, et avait promis de prendre soin de sa femme Claire après la campagne présidentielle : ils attendent leur premier enfant et sont fous amoureux. Mais du jour au lendemain, leur vie bascule. Le soir-même de sa réélection, le chef de l’État s’est effondré sur l’estrade de la Concorde, foudroyé par une attaque cardiaque…
Paris est en état d’urgence.
Sa meilleure amie et collègue Ambre découvre qu’il ne s’agit pas d’une mort naturelle. Elle devient la seule témoin d’un complot contre le président de la République française et disparait en laissant l’unique preuve à Erwan.
Menacé et traqué par des hommes d’État, Erwan fera tout pour protéger Claire.
Il ne peut compter que sur lui-même…

Mon avis:

Je remercie l’auteur pour ce service presse. J’avoue que le milieu politique ne m’attirait absolument pas. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Je craignais d’être perdue dans les méandres de l’univers politique et de lire des explications trop complexes. Eh bien, pas du tout!!! Réel « page-turner », Corps d’état situe l’action dans le monde politique français. Toutefois, il sert davantage de contexte et d’enjeux mais tout y est rapide.

Le roman fait 135 pages. Il est court mais tellement dense en actions, complots: aucun temps mort! Nous découvrons Erwan et Ambre, sa meilleure amie, qui vont être plongés malgré eux au coeur d’une intrigue bien complexe.

Mais il a goûté à l’ivresse du pouvoir, la drogue la plus dure qui soit sur le marché. Prenez n’importe quel type bien portant et sain d’esprit, enfermez-le dans une pièce sans lumière et droguez-le à l’héroïne. Il viendra vous lécher les bottes pour avoir sa dose, et sera prêt à tout. Le pouvoir fait à peu près cet effet-là.

J’ai eu l’impression de suivre une série tout au long de la lecture. J’imaginais suivre à la caméra les actions rapides qui se succèdent à un rythme effréné. La formation de scénariste de l’auteur y est sûrement pour quelque chose 😉

Les chaînes d’informations continuent de diffuser la grande messe, devenue veillée funèbre autour de la dépouille du Président. Un corps d’Etat, mort. Le drone fournit une vue en plongée digne d’un plan hollywoodien. Le scénariste placerait la scène du point de vue de l’âme du défunt regardant tout ce cirque politique autour de son propre cadavre.

Nous sommes bel et bien face à un thriller. Les scènes de tensions sont très bien écrites et vous ancre directement dans une ambiance sombre, de suspens et haletante. J’ai beaucoup pensé à Ne le dis à personne d’Harlan Coben, mais la version filmée par Guillaume Canet. Je voyais la scène de poursuite de l’autoroute en parcourant les pages.

Comme ça, le plus simplement du monde. Au vu et au su de tous, en plein Paris, sous le soleil et le regard las de passants à peine étonnés, occupés par leurs pensées ordinaires: ne pas oublier de ramener du pain, bien cuit si possible, ne pas oublier d’inscrire sa fille à la danse. Ah! Oui et puis voir cette série, c’était quoi déjà le titre?

Si nous n’avons pas de lourdeurs par des explications trop complexes du système français, un parallèle de notre situation contemporaine se fait aisément. Il permet au lecteur d’affiner sa vision de notre système politique. Le récit apporte une réflexion de manière fluide. Cela est très agréable!

Corps d'état (2)

Le titre: Corps d’Etat:

  • Corps: celui du président de la République et les nombreux à venir.
  • Etat: chef d’Etat, coup d’Etat??

La note: 14/20. Je vous conseille ce premier tome si vous êtes adepte des thrillers d’Harlan Coben dans lesquels actions, faux-semblants, suspens, surprises se mêlent avec en fond un système beaucoup plus grand que l’individu. Il est disponible en broché sur Amazon ainsi qu’en version numérique et sur Kobo. J’ai vraiment hâte de connaître la suite et de lire Sous les cendres, le second tome.

Sous les cendres

 

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Corps d’état-Christophe Martinolli. »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s