Nouvelles

Ignominie de l’amour-Eric Scilien

Ignominie de l'amour

L’amour fait rêver: nous tendons tous à trouver l’amour… Mais que se passe-t-il lorsque l’amour est davantage synonyme de souffrance, d’une souffrance ignoble! Eric Scilien vous propose une réflexion sur ce sentiment tant convoité dans Ignominie de l’amour chez Bookless-editions.

Résumé de la quatrième de couverture:

Être amoureux, c’est ce qui peut nous arriver de mieux dans l’existence. Mais si ce sentiment n’est pas partagé, le Paradis peut très vite se transformer en Enfer.
Franck Varnier occupe un emploi ingrat, « Cash collector » ou plus précisément, il est chargé de récupérer les impayés en contactant par téléphone les clients qui n’honorent pas leurs échéances. Son chef le harcèle afin qu’il soit plus performant et de plus, il est victime de railleries de la part de ses collègues car on ne le voit jamais en compagnie d’une personne de la gent féminine. À 24 ans, ce n’est pas « normal », aux yeux de son entourage… Mais tout ça, il s’en moque. Il sait que ce n’est qu’une situation provisoire car il est secrètement amoureux et sa vie va probablement changer, dès qu’il aura trouvé comment partager cet amour avec la personne de ses rêves.
Comme à chaque fois, Eric Scilien nous tient en haleine et nous fait vivre une fiction, une tranche de vie qui remet en cause toutes nos idées préconçues sur les histoires d’amour.

Mon avis:

Je remercie Bookless-Editions pour l’envoi de cette nouvelle.

Nous suivons Franck Varnier, jeune homme de 24 ans: il ne se plaît pas dans son métier de « Cash Collector », il n’apprécie pas la vie en entreprise, il est malmené par son chef et ses collègues. Toutefois, tout au long du récit à la première personne du singulier, je ne suis pas parvenue à m’attacher au personnage.

Il est amoureux d’une collègue qui l’ignore. Et c’est là que tout se joue. Lorsque nous pensons à une histoire d’amour, nous imaginons toujours le côté romantique. Ici, l’auteur nous propose une autre vision de l’amour. J’ai trouvé cette direction très intéressante. Tout au long du récit, nous nous posons la question sur ce que l’amour peut nous faire faire, sur la façon d’utiliser l’amour comme moyen d’arriver à nos fins.

L’amour n’est pas qu’un sentiment beau et pur. Nous ne sommes pas naïfs non plus! Mais, Eric Scilien montre un autre reflet de ce sentiment.

Tout d’abord, la pression sociale d’être en couple peut être très pesante et très mal vécue. Après tout, il n’est écrit nulle part que pour être heureux il faut être amoureux. Et pourtant, n’est-ce pas le ciment de la vie et ce à quoi tout le monde aspire? Eric Scilien est vraiment doué pour nous pousser à nous interroger, ici, sur notre vision de l’amour. J’avais déjà apprécié son style avec Comment réussir sa vie sans être une rock star?-Eric Scilien.

Comment-réussir-sa-vie-sans-être-une-rock-star

La note: 12/20. J’apprécie toujours le style de l’auteur. Toutefois, le personnage principal m’a paru très antipathique. J’ai également eu des difficultés à trouver un intérêt aux personnages secondaires. Je suis consciente que toute la structure du récit tend à nous interroger sur l’ignominie de l’amour. Mais surtout celle de l’Homme! Je n’ai pas été surprise par la fin. Je m’y attendais. Cela fut une lecture rapide mais qui ne m’a malheureusement pas plus transporté que cela, même si j’aime me questionner sur les raisons des agissements des personnages. Et vous, qu’en avez-vous pensé?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s