Policier

Goodbye Money Money- Thibaut Blondel

goodbye money money

Un hold-up incroyable, des personnages haut en couleurs, un enquêteur désabusé mais à l’humour bien acéré, de l’action et une jolie réflexion sur notre société sont les ingrédients de Goodbye Money Money de Thibaut Blondel en auto-édité.

Résumé de la quatrième de couverture:

EST-IL POSSIBLE DE VOLER TOUT L’ARGENT AU MONDE EN SEULEMENT CINQ JOURS SANS INFORMATIQUE NI LA MOINDRE ARME ?

Après « Maelström Exotique » et « Royal au Bar », Thibaut BLONDEL revient cette fois avec un polar inspiré de faits réels.

Une somme dérobée plus importante que dans La Casa De Papel.
Un stratagème plus élégant et ingénieux que dans Thomas Crown ou Inside Man.
Un message plus subversif que dans Fight Club.
Et à la tête de cette enquête hors norme, un détective privé hard-boiled aux faux airs du Dude dans The Big Lebowski.

À la croisée du roman pulp de gare et de celui d’intrigue, Goodbye Money Money nous plonge dans une magistrale partie d’échecs grandeur nature au final éblouissant.

Mon avis:

Je remercie l’auteur pour l’envoi de son roman. Il a écrit Maelström Exotique en 2012 & Royal Au Bar en 2014 par une maison d’édition traditionnelle.

Pour le troisième roman, l’auteur a décidé de passer par la voie de l’auto-édition. C’est donc avec plaisir que j’ai découvert Franck Wings, détective privé, ancien de la police et surtout à l’univers décalé. Il m’a fait penser à l’enquêteur dans Roger Rabbit: humour noir, sarcastique avec une nonchalance trompeuse car il est bien plus malin qu’il ne veut le laisser croire.

Roger Rabbit

J’avoue que le résumé de la quatrième couverture m’a fait penser au film Insaisissable! Un hold-up historique dont personne n’a compris le déroulement. Toutefois, le lecteur n’accompagne pas les « voleurs » mais l’enquêteur. Nous suivons donc les investigations de Franck, ses mésaventures et ses rencontres.

Insaisissable

D’ailleurs, l’un des personnages haut en couleurs qu’il rencontre lors de son enquête est Ray Gala, le grand-père d’Ethan Bendoll mais surtout un grand philosophe sur notre société. J’avoue que la rencontre et les dialogues avec cet individu m’ont quelquefois un peu lassée. Le discours tenu est intéressant mais j’ai trouvé ce passage trop long. Toutefois, il est utile pour la suite de l’histoire.

Une fois, l’entretien passé, tout s’accélère et l’action s’enchaîne. J’ai vraiment apprécié. Il n’y a pas de temps mort et tout au long, une réflexion sur notre société, son système, l’exploitation de l’information, le système économique sont fort intéressants et m’ont rappelé ma lecture de Corps d’état-Christophe Martinolli.  (que je vous conseille 😉 )

Autre particularité du roman: les mots du jour du HARD TIMES insérés tout au long du récit et à bon escient. Les notes en bas de page permettent d’avoir l’explication si besoin. Cette construction est très originale et permet de montrer que Thibaut Blondel maîtrise la langue française tout en passant par la subjectivité du champ lexical. Une richesse du vocabulaire et un langage soutenu par moments permet d’apprécier sa plume.

Verdict:

4-5

Je ne vous en dévoilerai pas davantage car il faut lire Goodbye Money Money. Vous passerez un moment de lecture mêlant réflexion, action et précision de la langue. Alors chaussez vos lunettes (ou pas!) et préparez-vous pour une course contre la montre et contre le système!

gmm1

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s